Briefing

« Je suis très heureux de faire mon retour au volant de la Citroën C3 WRC. Depuis notre cinquième place en Pologne, trois mois se sont écoulés et je vais devoir retrouver le bon rythme sur des spéciales que je connais finalement assez peu. Il ne faut pas oublier que je suis sans doute le pilote le moins expérimenté du plateau sur ce terrain. Je suis satisfait des essais effectués la semaine dernière. J’ai eu l’opportunité d’essayer pour la première fois la nouvelle répartition du couple entre les roues avant et arrière. Cette évolution correspond bien à mon style de pilotage et le bilan est donc positif. Si les conditions sont favorables, nous essaierons de tirer profit de notre ordre de départ lors de la première étape. »

Jeudi 5 octobre – shakedown

« Notre quatrième passage devait nous permettre de confirmer les changements de réglages, mais nous avons été piégés par l’arrosage de la piste, qui changeait totalement les conditions d’adhérence. En extrapolant, les données, nous avons tout de même la certitude d’avoir été dans la bonne direction. Je me sens bien au volant de la voiture. Je n’ai pas trop attaqué ce matin mais je suis en confiance avant le départ. »

Vendredi 6 octobre – étape 1

« Après une longue pause, cette journée sur un terrain presque inconnue a été difficile. J’ai assuré dans les portions les plus piégeuses et attaqué lorsque je me sentais plus en confiance. Nous n’avons pas fait d’erreur et j’ai pu emmagasiner de l’expérience. Les deux passages dans Terra Alta m’ont confirmé qu’il faut du temps pour comprendre ce type de spéciale. Il faudra faire un ‘reset’ demain pour aborder l’asphalte dans les meilleures dispositions. »

Samedi 7 octobre – étape 2

« Le passage de la terre à l’asphalte d’un jour à l’autre n’a rien d’évident, d’autant que c’est la première fois que je vivais cette situation. J’ai le sentiment d’avoir progressé tout au long de cette journée, sans faire d’erreur. Le comportement de la C3 WRC a contribué à me donner confiance. Dans l’ES10, par exemple, j’ai attaqué et mon chrono se situe à 2/10e au kilomètre du pilote le plus rapide. Je vais pouvoir capitaliser sur cette expérience pour finir sur une note positive demain. »

Dimanche 8 octobre – étape 3

« Nous avons essayé d’attaquer et nous avons repris un peu de temps à Mads Østberg dans la première boucle. Ensuite, cela s’est compliqué avec des soucis hydrauliques, puis une panne d’intercom. Dès lors, j’ai assuré ma position et cette sixième place est satisfaisante compte tenu de ma faible connaissance de ce terrain. C’est un résultat que je situe dans la lignée de mon top 5 en Pologne. Petit à petit, l’expérience me permet de progresser et j’espère pouvoir le confirmer à l’avenir. Bravo à Kris et Paul pour cette nouvelle victoire, c’est un résultat qui fait du bien à toute l’équipe ! »

Le debriefing d’Yves Matton

« La performance de Stéphane est un motif de satisfaction. Stéphane n’était pas au départ des deux derniers rallyes WRC et il n’avait pas une grande expérience de la Catalogne. Sa tâche était d’autant plus complexe que le passage de la terre à l’asphalte remettait à zéro tous les repères. Dans ces conditions, il a fait une course convaincante, sans commettre d’erreur et en progressant systématiquement entre les deux passages. Ce résultat vient compléter le top 5 acquis en Pologne et confirme qu’il est sur la bonne voie. Sa jeunesse nécessite du temps. »