Briefing

« J’estime que nous avons progressé lors de notre séance d’essais. J’apprécie beaucoup le Rallye de Pologne, je m’y suis montré performant ces trois dernières années, quelle que soit la catégorie. L’an passé, j’avais également eu le plaisir de signer mon premier vrai scratch en WRC, au moment où les leaders se battaient pour la tête. Je sais comment piloter sur ce terrain et ma confiance a été renforcée par les tests. Le parcours se rapproche de celui de la Finlande, avec des routes plus étroites et un sol plus meuble. Il y a également de longues sections au milieu des champs, très rapides mais avec peu de repères visuels. Mon objectif est d’être à l’arrivée pour mettre fin à une mauvaise série. »

Jeudi 29 juin – shakedown

« Je me sens bien au volant, mais nous manquons encore de motricité et de performance pure. Nous avons énormément travaillé ce matin, pour tester les différentes configurations de suspensions. Les ingénieurs vont maintenant travailler pour définir les meilleurs réglages. Je préférerais que la météo revienne au beau temps et que les spéciales sèchent, nous serions sans doute plus à l’aise. »

Vendredi 30 juin – étape 1

« C’était une étape très difficile sur le plan des conditions, mais nous n’avons pas fait de grosse erreur. Tout n’a pas été parfait cet après-midi : je suis parti sur un faux-rythme dans l’ES7 ou une hauteur de caisse trop basse dans l’ES8. Mais je suis avant tout satisfait d’avoir été dans les mêmes temps qu’Andreas tout au long de la journée et d’être dans la bagarre pour la septième place. Si le temps est plus sec demain, je pense que nous pourrons gagner des places. »

Samedi 1er juillet – étape 2

« Je pense avoir fait une bonne journée, certainement ma meilleure au volant de la Citroën C3 WRC. D’une spéciale à l’autre, ce n’était pas toujours évident de trouver le bon rythme ou les bons réglages, mais globalement tout s’est bien passé et j’ai pu attaquer sans prendre de gros risques. Je reste concentré et à l’affût de la moindre opportunité de progresser encore au classement général. Il reste quatre spéciales ! »

Dimanche 2 juillet – étape 3

« C’est un résultat qui fait du bien à tout le monde après un début de saison aussi difficile. Merci à l’équipe qui n’a jamais cessé de me soutenir et à mon ingénieur, qui m’a aidé à construire le meilleur rallye de ma carrière. Dès qu’il y avait suffisamment de grip, je me sentais suffisamment en confiance pour pouvoir attaquer. Je ne participerai pas aux deux prochains rallyes, mais je vais pouvoir partir en vacances avec l’esprit léger ! »

Le debriefing d’Yves Matton

« Lorsque j’ai annoncé à Stéphane qu’il ne serait pas au départ en Sardaigne, je lui ai demandé de travailler encore plus dur pour préparer la Pologne. Il avait fait une belle course sur ce terrain en 2016 et nous savions qu’il avait le potentiel pour obtenir un bon résultat. Ce week-end, il a su assembler tout ce qu’il a appris dans sa jeune vie de pilote professionnel. Il a eu l’intelligence d’attaquer lorsqu’il se sentait en confiance et d’assurer un peu plus lorsque les conditions étaient trop piégeuses. Et pour une fois cette saison, la réussite a été de son côté. Ce résultat va permettre à Stéphane d’augmenter sa confiance. »