Briefing

« Contrairement aux rallyes précédents, j’estime avoir une bonne connaissance du terrain rencontré. Avec une participation en R5 puis une autre en WRC, j’ai pu acquérir une bonne expérience sur ces routes. Lorsqu’elles sont larges et rapides, les spéciales sont magnifiques. J’apprécie particulièrement celle d’Amarante, la plus longue du rallye. De plus, j’aurai certainement un bon ordre de départ pour la première journée et je compte en profiter autant que possible ! »

Jeudi 18 mai – shakedown

« Le shakedown s’est bien passé pour nous. Ça fait du bien de revenir ici au Portugal, sur des routes que nous connaissons déjà. Je me sens en confiance au volant de ma C3 WRC, j’ai pris beaucoup de plaisir ce matin. J’ai le sentiment que l’osmose se forme entre la voiture, Gabin et moi. Nous avons le potentiel pour faire un bon rallye, j’espère pouvoir tirer parti de notre position sur la route et de notre expérience de l’année passée. »

Vendredi 19 mai – étape 1

« C’est dommage car je me sentais bien avec la C3 WRC sur ce terrain. Dans l’ES3, nous étions dans une portion rapide et la note n’est pas tombée comme prévu. Je suis rentré trop vite dans un virage, la voiture a dérivé avant de heurter un petit talus. Nous sommes partis en tonneau, mais les dommages n’étaient pas trop importants. Les mécaniciens ont fait un super travail, mais nous avons disputé la seconde boucle avec une voiture au comportement dégradé. L’essentiel est d’être toujours en course, nous chercherons à faire mieux demain. »

Samedi 20 mai – étape 2

« J’ai eu du mal à trouver mes marques avec la voiture ce matin. Il faut dire que ma position sur la route était moins favorable qu’hier. Mais au fil des spéciales, puis à l’assistance, nous avons progressé significativement dans nos réglages. C’était une journée instructive. »

Dimanche 21 mai – étape 3

« Ce n’est pas un résultat à la hauteur de ce que nous étions venus chercher. Nous avions particulièrement bien travaillé pour préparer ce rallye, mais notre course a changé de physionomie le vendredi matin. Après notre tonneau, nous avons essayé de progresser au fil des spéciales. Notre position de départ ne nous a pas aidé à nous mettre en évidence. »