Briefing

« Petit à petit, je prends conscience de l’échéance qui se rapproche. Ce dont nous parlions au futur se conjugue maintenant au présent ! Chaque jour, nous échangeons beaucoup avec les ingénieurs, sur le moindre détail lié à ma voiture. Rien n’est laissé au hasard et c’est réellement fascinant de se retrouver au cœur de cette équipe officielle. Pour ce premier rallye avec ce statut, j’aurai pour objectif de jouer placé et de marquer un maximum de points pour Citroën. Je pense avoir toujours un déficit de roulage avec la C3 WRC et je ne veux pas brûler les étapes. Je dois d’abord prendre la mesure de la voiture en conditions de courses avant d’aller chercher la limite. Je crois que nous sommes tous un peu dans la même situation, avec une grosse part d’inconnu dans tous les domaines. »

Mercredi 12 janvier – shakedown

« J’ai encore beaucoup appris, car je n’avais pas rencontré ce type de conditions en essais. Il y avait pas mal de glace, de l’humidité, des plaques de neige et une trajectoire qui se salissait au fil des passages… C’était intéressant et utile de travailler sur nos réglages en vue de la course. »

Vendredi 14 janvier – étape 2

« Nous avons véritablement commencé notre course aujourd’hui. Je me suis un peu cherché avec la voiture dans des conditions inédites pour moi. Au fil des spéciales, nous avons beaucoup appris. Maintenant, il faut que je trouve de la constance et de la performance pour réduire l’écart avec les meilleurs. Pour cela, je pense que je dois mieux exploiter les pneus cloutés. »

Samedi 15 janvier – étape 3

« Cette journée a été compliquée, notamment sur la neige où je n’ai jamais réussi à me mettre en confiance. J’avais le sentiment d’être en permanence à la limite de la faute. J’aurais aimé faire un meilleur temps dans l’ES13, mais j’ai calé en début de spéciale et cela m’a coûté quelques secondes. Nous évoluerons sur un terrain plus connu demain, j’espère des conditions météo clémentes ! »

Dimanche 16 janvier – étape 4

« Ce rallye se termine bien mieux qu’il n’avait commencé ! Ça fait du bien au moral de terminer avec deux bons chronos, dont un scratch dans le Turini. Nous avions fait le meilleur choix de pneus et je me suis senti en confiance dans des conditions que je connaissais bien. Dans le même temps, je ne voulais pas prendre de risques car je tenais à marquer des points pour l’équipe. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *