De l’asphalte corse à la terre lusitanienne, les défis imposés à Stéphane Lefebvre et la C3 R5 seront différents, mais l’objectif sera le même : démontrer leurs potentiels pour devenir les nouvelles références de la catégorie sur cette surface.

Stéphane Lefebvre
« C’est un rallye que j’aime bien et où j’ai de bons souvenirs. Puis il correspond bien à mon style de pilotage, avec ses pistes rapides, naturelles, qui nécessitent une conduite instinctive. J’y dispose aussi d’une bonne expérience vu que j’ai participé à chaque édition depuis son déménagement à Porto. Après avoir grillé mon joker en Corse, je suis décidé à repartir du bon pied. Cela ne veut pas dire pour autant que je vais me mettre plus de pression, car c’est généralement là que l’on commet des erreurs, mais j’ai à cœur de faire un bon rallye. D’autant que la C3 R5 est aussi bien née sur la terre, et d’ici au départ j’aurai réalisé deux jours d’essais pour être totalement affuté. »

Pierre Budar, Directeur de Citroën Racing
« Après un lancement concluant de la C3 R5 sur l’asphalte de l’île de Beauté, il est l’heure de démontrer son potentiel sur la terre, face à une concurrence encore présente en nombre. Ainsi équipée d’une épure de trains spécifique à chacune des deux surfaces, elle a fait l’objet d’une optimisation sans précédent en compétition clients de la part de nos équipes. Et Stéphane et Gabin ont toutes les qualités requises pour la faire briller face à un public de spécialistes, toujours très enthousiastes. Pour avoir là aussi réalisé une bonne partie de son développement, ils la connaissent bien également en version terre, et ils se sont toujours montrés à l’aise sur cette manche. »